top of page

Le CHANVRE dans les cosmétiques

Longtemps resté un sujet tabou, le cannabis obtient ses lettres de noblesses à travers la cosmétique naturelle. Loin des incontournables produits de parfumerie aux ingrédients irritant les peaux les plus sensibles, les produits à base de chanvre sont de plus en plus populaires.

C’est l’ingrédient que l’on voit partout ces derniers temps. Le chanvre, végétal de la même famille que le cannabis, s’invite dans notre salle de bain. Mais ces nouveaux soins sont-ils réellement efficaces ? On fait le point.

Tout d’abord, mettons la lumière sur la différence entre le cannabis et le chanvre. Ils sont de la même espèce, ce qui va différencier les deux variétés c’est le taux de THC dans la plante. Le chanvre a moins de 0.2% de THC, au dessus de ce taux il s’agit de cannabis.


L’huile de chanvre est particulièrement riche en :

  • acides gras essentiels : omégas 3 et 6,

  • acide y linoléique,

  • alphatocophérol (vitamine E).


Cette huile est connue pour redonner douceur et élasticité à la peau, revitaliser les peaux sèches et matures et lutter contre la déshydratation. Très pénétrante, c'est un ingrédient de choix pour créer des cosmétiques au toucher non gras.


Les différences entre l'huile de chanvre et l'huile de CBD


Leur principale différence est liée au processus de fabrication. En effet, bien qu’elles proviennent toutes les deux de la même plante, du nom latin Cannabis Sativa L, elles ne sont pas issues des mêmes parties de la plante. L’huile de chanvre est une huile végétale obtenue à partir des graines de la plante de cannabis, appelées chènevis, qui sont pressées à froid. Contrairement à l’huile de CBD, elle ne contient pas de principes actifs (phytocannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes). Ces derniers, présents dans la tige et les feuilles en très petites quantités, sont principalement retrouvés dans les fleurs et plus précisément dans les trichomes, petits coussins microscopiques renfermant une résine visqueuse particulièrement recherchée pour l’utilisation thérapeutique. A la différence de l’huile de chanvre, l’huile de CBD est obtenue par extraction. Ce procédé complexe permet de séparer les principes actifs de la matière végétale. Afin d’obtenir un taux maximal de CBD, il faut au préalable sélectionner des variétés dont le chémotype est le plus intéressant; dans notre cas, les variétés présentant un taux élevé de CBD et un taux faible de THC.


Qu'est ce que le CBD ?


CBD est l’abréviation de l’appellation «cannabidiol ». Qu’est-ce qu’un cannabidiol ?

Le cannabidiol «est l’un des nombreux (probablement 200) composés de la plante de cannabis», explique l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur son site officiel.

Cette molécule s’apparente à un autre cannabinoïde : le tétrahydrocannabinol (THC), soit l’actif le plus connu dans le plant de chanvre.

Toutefois, contrairement au THC, le CBD n’aurait pas «d’effet psychotrope, ni d’effet nocif sur la santé humaine», a expliqué la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), le 19 novembre 2020. Avant d’ajouter : «Le CBD ne peut pas être considéré comme un stupéfiant».

Mais alors pourquoi le cannabidiol est-il autant prisé par le monde de la cosmétique ?


Quels sont les bienfaits du CBD ?

En plus de ses nombreux avantages pour la santé – on dit que la substance aide à soulager la douleur, l’insomnie et le stress – le CBD a également des effets positifs sur la peau. Cet ingrédient est censé aider à résoudre presque tous les problèmes de peau, de l’acné à la sécheresse et aux rougeurs en passant par les rides et les signes de vieillissement.

C’est un puissant antioxydant qui calme et purifie la peau, tandis que les vitamines A et D qu’il contient nourrissent et réparent la peau. Pas étonnant qu’il prenne d’assaut le marché de la beauté !


Comment repérer l’huile de chanvre dans un cosmétique ?

Pour repérer la présence d’huile de chanvre dans un cosmétique, cherchez les mentions suivantes dans la liste INCI : Cannabis sativa oil, Cannabis sativa (Hemp oil), Cannabis sativa (Hemp seed oil), Cannabis sativa (Hemp seed) oil, Cannabis sativa (Hemp) seed oil, Cannabis sativa seed oil, Cannabis sativa seed oil (Chanvre), Cannabis sativus (Hemp oil), Cannabis sativus (Hemp) seed oil, Cannabis sativus (Hemp seed oil), Cannabis sativus (Hemp seed) oil, Cannabis sativus oil, Cannabis sativus seed oil, Cannabis sativus seed oil (Chanvre).


Contre-indications et risques des cosmétiques au cannabis

L'huile de chanvre et les produits de beauté ne contenant pas de CBD peuvent être utilisés sans précautions particulières. Comme pour tous les cosmétiques, il est possible de réaliser un test de tolérance en appliquant une petite dose du produit au niveau du pli du coude. Si aucune démangeaison ni rougeur n'apparaît au bout d'une trentaine de minutes, c'est que la peau supporte bien la formule.

En revanche, il faut faire un peu plus attention avec les produits de beauté qui contiennent du cannabidiol. Peu de recherches ont été menées sur l'utilisation du CBD en cosmétique et le principe de précaution prévaut pour les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes atteintes de maladies chroniques ou sous traitement médicamenteux.


Attention à l'exposition aux UV

Il n’y a donc pas de dangers à appliquer des produits à base de CBD sur sa peau, mais il faut quand même regarder la composition du produit, conseille la dermatologue Nina Roos. Et notamment la présence d'une certaine molécule, le terpène. Si l'on s'expose au soleil avec une crème qui contient des terpènes, le risque est de voir apparaître sur sa peau des irritations, des taches brunes voire des brûlures. "Il faut vérifier dans la composition que les terpènes ont été éliminés, ou alors utiliser le produit le soir, sans exposition au soleil le lendemain, et avec prudence sur les peaux très réactives", explique Nina Roos. Elle conseille également de faire un essai sur une autre zone du corps d'abord, et ne pas oublier la protection solaire.


Petit rappel pour s’y retrouver :

  • Le cannabis, c’est une famille de plantes

  • Le chanvre, c’est une plante. Il y a plusieurs espèces : Cannabis sativa, Cannabis indica, Cannabis ruderalis, etc.

  • Le THC (tétrahydrocannabinol), interdit, est une substance chimique qui fait planer

  • Le CBD (cannabidiol), non classé comme stupéfiant, est un autre composé du cannabis

  • L’huile de chanvre : c’est une huile végétale riche en oméga 6


Il reste dans tout ça la question du juridique et de la réglementation. Pour le moment les choses semblent assez claires, puisque seuls les produits exempts de THC sont utilisables. Dans l’univers cosmétique, seules les graines sont utilisées. L’utilisation des fleurs est interdite. Enfin, la plante qui est utilisée doit avoir une teneur inférieure à 0,2% en THC. Quant aux produit finis, aucune tolérance : ils ne doivent pas contenir de THC. Mais la réputation de la plante soulève de nombreuses discussions.


Ainsi, la culture, l’importation, l’exportation comme l’utilisation à des fins industrielles et commerciales de certaines variétés de cannabis ou de chanvre ne sont autorisées que sous trois conditions cumulatives :

· les variétés de chanvre autorisées sont listées par l’arrêté précité ;

· seules les graines et les fibres peuvent être utilisées (à l’exception des fleurs ou des feuilles) ;

· la plante doit avoir une teneur inférieure à 0,2 % en THC ; ce taux n’est pas un seuil de présence dans le produit fini mais dans la plante elle-même. La présence de THC (classé comme stupéfiant) dans les produits finis, quel que soit son taux, est interdite.




2 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page